Cartes postales d’un Voyage de tricot sur mesure – printemps 2018

C’était mon premier voyage de tricot de l’année, un voyage sur mesure pour les 17 tricoteuses de The Gourmet Yarn Shop.

Jour 1 – La meilleure façon de commencer un voyage de tricot? Au lagon bleu dès la sortie de l’aéroport, à tricoter sous la neige! Le soleil était radieux à notre entrée dans l’eau cela dit…

[fvplayer src= »https://icelandicknitter.com/wp-content/uploads/2018/05/IMG_9851.mp4″ width= »720″ height= »1280″]

A la sortie, la neige avait cessé. Bien sûr, pour l’occasion, je portais mon pull Gamlalón (inspiré par le vieux lagon bleu) et un Châle islandais de printemps assorti (tricotés respectivement avec Gilitrutt et Love Story qui ont la même palette de couleurs: pratique!).

Jour 2 – magnifiques laines, teintes aux plantes, nouveaux endroits… j’ai sérieusement augmenté mon stock, je pense que je n’étais pas la seule!

Le temps a continué à être très changeant, alternant soleil, neige, blizzard, grêle…

(eau bouillante…)

Jour 3 – La vue depuis ma change à mon réveil ce matin… et sinon au programme, nous tricotons toutes un pull dans la journée!

Et la vue sur le même champ et un pull lopi fini, comme j’avais dit!

Jour 4 – consacré à l’histoire et aux traditions de tricot! Ma gentille assistante Theodóra, qui a l’occasion porte son costume traditionnel islandais (avec des baskets, la honte!), m’a bien aidée aujourd’hui.

Et toujours ce temps de dingue qui change toutes les 5 mn!

Dans ce type de temps, s’habiller par couches est la meilleure solution: sous mon pull Utivist, je porte mon Gamaldags. Et des lunettes de soleil.

Jour 5 – Une journée à câliner les moutons et les chèvres cachemire: les papas, les mamans et les bébés

Et aussi des couleurs qui nous inspirent!

Jour 6 – On coupe et on finit tous nos petits pulls!

Gilipeysa et le pull de la poupée.

Et mes adorables assistantes ont aussi fait une introduction très intéressante aux châles de dentelle islandais.

Nous avons aussi beaucoup apprécié notre piscine, avec ou sans neige, et les oiseaux qui chantonnent (C’EST le printemps, si si!). Mon châle Hapisk accrochés aux arbres.

[fvplayer src= »https://icelandicknitter.com/wp-content/uploads/2018/05/IMG_0108.mp4″ width= »640″ height= »640″]

Jour 7 – Une journée pleine de laine!

La laine a été teinte dans des coloris solides à al filature Ístex, ils seront ensuite mélangés et cardés ensemble pour faire tous les différents coloris de la gamme lopi.

Ici c’est du gris en préparation.

Et voici la laine à la fin du processus.

Ici du marron clair.

Et le résultat? Un mur rempli de lopi!

A mon atelier, ce n’est pas un mur, mais une belle étagère tout de même, où se pressent mes délicates laines dentelle Gilitrutt et Love Story

Dessous les couleurs naturelles de l’agneau islandais (les 5 depuis la gauche) non teintes. Le marron très clair Hafra beige (la 3ème pelote depuis la gauche) est obtenu en cardant ensemble du blanc et du marron naturel. Le gris foncé en revanche est un mélange de blanc et de noir teint, Raven black (les deux pelotes dur la droite).

Jour 8 – Ces dames ont fait un circuit délicieux aujoud’hui, Reykjavík by food (Reykjavik gourmand) – et plus de laine et de « menus » achats de laine 🙂

PS: Non que nous ayons mal mangé durant ce voyage, AU CONTRAIRE…!

Les dames étaient très très contentes et fatiguées. Et moi de même et aussi… rougissante !!!! (je ne traduis pas leurs commentaires du coup…)

« Thank you very much for a wonderful experience. We enjoyed very minute of our trip. »

« Your turned a sweater into a history of Iceland and through the garment gave us a great understanding of Iceland life, culture and geography. »

« You are so passionate, talented and enthusiastic – which made everything very special. It was a real treat to meat you and learn from you. »

Cet article est également disponible en : Anglais Islandais