Mon voyage dans les fjords de l´ouest (partie 6): Veiðistafur, un nouveau patron

Et voici finalement la 6ème et dernière partie de mon petit voyage dans les fjords de l´ouest (cela fait beaucoup de postes de blog pour un si court voyage !!). Cette fois, je porte un nouveau modèle de bonnet: Veiðistafur ou la stave de la pêche. Ce bonnet faisait partie de mon Club de laine Tricoteuse d´Islande en 2019 auquel il était exclusif pendant un an. J’ai maintenant publié le modèle que tout le monde peut acheter. Tous les liens sont à la fin de cet article de blog.
J´étais OBLIGÉE de prendre ce bonnet avec moi dans les fjords de l´ouest, laissez-moi vous expliquer pourquoi.

La culture islandaise est pleine de mythologie et de magie. Des Sagas et Eddas des vikings; aux elfes et aux trolls et aux histoires de sorcellerie, l’Islande est en effet le pays de la magie. Voici une carte de l’Islande montrant les endroits où la magie a eu lieu et où les sorciers ont été brûlés (essentiellement des hommes) . Comme vous pouvez le voir, il y a une concentration dans les fjords de l´ouest.

Il n´est donc pas surprenant que le Musée de la Sorcellerie d’Islande soit situé dans les fjords de l´ouest dans le petit village de Hólmavík.

Entre 1400 et 1800 des staves magiques islandaises sont apparues et la plupart sont préservées dans des grimoires datant du 17ème siècle ou plus récents. Les Galdrastafir (pluriel de galdrastafur) sont des staves magiques islandaises : galdra veut dire magique et stafir (pluriel de stafur) veut dire bâtons, mais aussi lettres (de l’alphabet) ou encore caractères/symboles. Le mot staves (pluriel de staff) dérive du vieil anglais pour une sorte de structure de soutien.

Elles étaient souvent créées pour contrôler les éléments ou influencer leur développement et empruntent au paganisme, à la mythologie et au folklore nordiques, ainsi qu’aux runes. Il y en a des centaines et beaucoup reflètent les préoccupations et problèmes de leur époque.  Selon le Musée de la Sorcellerie d’Islande, « les effects attribués aux staves étaient très pertinents pour les gens de l’époque, la plupart des fermiers qui étaient soumis à des conditions climatiques très difficiles. » On trouve par exemple des staves pour empêcher les tonneaux de fuir, pour éloigner les renards, pour gagner un combat de glima (lutte traditionnelle très populaire remontant aux temps Viking) ou pour s’orienter dans le mauvais temps.

 

La stave qui décore le bonnet s’appelle Veiðistafur (de veiða, pêcher) et apporte une bonne pêche. En revanche, comme la plupart des staves, elle n’aura d’effets que si vous suivez un ensemble d’instructions (souvent sanglantes).

Pour fonctionner, la stave Veiðistafur « doit être dessinée avec du sang de roitelet et un stylo en plume de corbeau sur une crépine. Ensuite, placez celle-ci dans un trou de vis sous la proue de votre navire et vous aurez toujours une bonne prise ».

Plutôt que de suivre ces instructions, j’ai tenté ma chance en tricotant la stave sur un bonnet, mais la seule chose que j’ai obtenue était les arêtes de poisson décorant le bonnet des deux côtés de la stave tricotée…!

Je n’ai pas eu beaucoup de chance non plus dans les montagnes mais j’ai eu de très belles vues …

Oui, je tricote !!

Le bonnet est disponible en 3 tailles (S, M et L, montré en taille M) et est conçu pour être slouchy (ample). Il est tricoté depuis le bord en jacquard à fils flottants et quelques diminutions des « arêtes de poisson » forment le haut du bonnet.

Il peut être tricoté avec n’importe quel fil de poids Aran, j’ai utilisé Léttlopi et une mélange d´alpaga Mósa pour mon bonnet noir, mais le gris d’origine, qui faisait partie de mon premier Club de laine Tricoteuse d´Islande 2019, utilisait le doux Hulduband, un fil Aran retors filé par Hulda dans sa minimill, Uppspuni, à partie de la laine de ses propres moutons.

Mon ami(e) Kai a modelé pour moi et comme vous pouvez le voir, ile n’était pas beaucoup plus chanceux(se) que moi! Les structures en bois utilisées pour sécher le poisson sont complètement vides!

Quel fil utiliserez-vous et vous apportera-t-il du poisson? J’ai hâte de voir tous vos bonnets Veiðistafur!

Et oui, je suis consciente que Veiðistafur n’est pas aussi court et évident à prononcer que SEX (voir mon précédent article sur comment nommer un pull) en plus il utilise la lettre islandaise ð … Pour le coup, voici une photo des ensemble, profitez-en! 😉

Liens utiles

Fils á tricoter possibles:

Pulls montrés:

Mon voyages dans les fjords de l´ouest (en 6 parties):

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.