Crochet Steek FR

Steek au crochet – tutoriel

On appelle steek le fait de couper dans son tricot. Ce tuto vous montre comment ouvrir les poches de mon pull lopi Útivist. Faites d’abord un essai sur votre échantillon!

J’ai marqué ainsi la maille où la poche commence.

Enlevez le marqueur et insérez le crochet sous les deux jambes de cette maille marquée.

Faites une maille serrée.

Faites encore une maille serrée dans la maille juste au-dessus, toujours en allant sous les deux jambes.

Continuez ainsi à crocheter des mailles serrées dans chaque maille, l’une au-dessus de l’autre, jusqu’à ce que vous ayez le nombre de mailles requis (environ 10 sur votre échantillon et 36 pour la poche de Útivist). C’est très facile de suivre la colonne de mailles en pliant le tricot en deux.

Insérez ensuite le crochet sous la jambe gauche de la maille du dessus, et la jambe droite de la maille directement à sa gauche et faites une maille serrée: cela ferme le haut de l’ouverture de la poche.

Puis continuez à faire des mailles serrées dans chacune des mailles directement à gauche de la première colonne de mailles serrées, l’une en dessous de l’autre. Insérez toujours le crochet sous les deux jambes de chaque maille. Il n’y a pas d’espace entre les deux colonnes de mailles serrées.

Faites le même nombre de mailles serrées que dans la première colonne, et après la dernière maille, fermez le bas de l’ouverture de la poche: insérez le crochet sous la jambe droite de la maille du dessous et la jambe gauche de la maille directement à sa droite (c’est à dire la jambe gauche de maille juste en-dessous de la première colonne de mailles serrées).

Rentrez les fils, en prenant soin de fermer le tour de mailles serrées.

Avec les ciseaux, coupez la petite échelle (les barres entre les mailles) entre les deux colonnes de mailles serrées.

Voici à quoi cela ressemble sur l’envers du travail. Les mailles coupées sont sécurisées dans le bord crocheté.

Vous pouvez faire plusieurs essais dans votre échantillon avant de le faire sur votre pull!

Voici une petite vidéo:

[fvplayer src= »https://icelandicknitter.com/wp-content/uploads/2017/11/IMG_6976-2.mp4″ width= »1920″ height= »1080″]

BON A SAVOIR SUR LE STEEK AU CROCHET

  1. cette méthode marche le mieux avec des laines qui accrochent (pas de superwash!)
  2. si le steek inclut un travail de jacquard, il aura fallu le prévoir à l’avance et le préparer spécialement afin que toutes les couleurs soient sécurisées. Vous ne pouvez sécuriser que deux couleurs à la fois par rang, donc si le jacquard a plus que deux couleurs, cette méthode ne marche pas.
  3. Les mailles serrées doivent être faites dans chaque maille et comme la gauge maille et rang est différente, il faudra crocheter bien serré pour empêcher les bords de gondoler. C’est la raison pour laquelle dans Útivist j’utilise un crochet plus petit pour les poches que pour les bords crochetés du devant et autour de la capuche.
  4. numéros 2 et 3 sont les raisons pour lesquelles je n’utilise pas la méthode du steek au crochet pour ouvrir un pull lopi et en faire un cardigan. Même avec un crochet plus petit, le risque est trop grand que les bords ne gondolent et sans préparation préalable (tricoter un damier de couleurs), seule une couleur sera sécurisée dans le jacquard de l’empiècement rond. Pas une bonne idée!
  5. la méthode islandaise traditionnelle pour couper un pull lopi est le steek avec une couture faites à la machine. Une fois coupé, le steek est par exemple caché en crochetant des mailles serrées dans 2 mailles sur 3 afin d’éviter que les bords ne gondolent. Ou encore, des mailles sont relevées le long des bords, 2 sur 3, et les bandes de boutonnage tricotées. Vous trouverez de nombreux tutos sur le steek traditionnel ici.

Cet article est également disponible en : Anglais Islandais