Chaussettes d´Islande : Elín

Le livre Chaussettes d´Islande sort sous la forme d’un Club tous les jeudis et vous pouvez vous inscrire à tout moment jusqu’à son achèvement, le 31 décembre! Voici la première paire !

Elín n´est pas un patron historique mais une adaptation des Chaussettes N ° 1 publiées en 1889 dans l’un des livres les plus populaires d’Islande, Kvennafræðarinn (Manuel pour femmes) d’Elín Briem, le premier manuel éducatif pour les femmes d’Islande. Les instructions originales sont pour une paire de chaussettes hautes pour femme et demandent de monter 112-120 mailles.

Elles commencent ave cun bord de côtes, puis sont tricotées en jersey endroit avec une ligne de maille envers à l’arrière de la jambe. Celle-ci servait de marqueur pour les diminutions de mollet des deux côtés. La pointe et le talon rapporté (tricoté après coup) sont formés avec des diminutions. De petits détails tels que plus de mailles sur le talon que le coup-de-pied rendent ces chaussettes bien confortables.

Cette construction de chaussette était très courante en Islande, bien qu’avec toutes sortes de petites variations dans le modelage.

Mon patron conserve tous les détails du patron de 1889 mais j’ai tricoté les chaussettes Elín avec une gauge  bien plus grande. Je les ai déclinées dans de nombreuses tailles, des tout-petits aux adultes et j’ai choisi une longueur mi-mollet plus moderne.

Inspirée par une paire de chaussettes de construction similaire ayant appartenu à Jón Samúelsson (1865-1953) de Hofsstaðir et qui se trouvent au musée de Borgarfjörður, j’ai également ajouté des rayures de couleur et une pointe et un talon contrastés.

Pièce nr. 1034 en possession de et avec la permission du Musée de Borgarfjörður

J’aime le fait que seule le tout bout de la pointe et du talon sont d’une couleur différente. Était-ce purement décoratif? Était-ce par manque de fil? Était-ce un moyen de les reconnaître, est-ce que cela facilitait le détricotage et re tricotage lorsqu’un trou se formait? Ce sont des questions que je me pose.

J’ai pris les photos chez moi avec un peu d’aide de Theodóra.

Un grand merci à mes jolies modèles, Ástrós et sa maman!

N’oubliez pas que vous pouvez rejoindre le Club à tout moment!

Liens utiles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.