Une grande dame du tricot islandais

Il y a quelques semaines, une grande dame, un esprit créatif et une amie chère a quitté ce monde. Elle avait 102 ans et laisse derrière elle un incroyable héritage de tricot.

Vendredi dernier étaient ses funérailles et alors que je pensais à nos années ensemble, je me suis rendue compte à quel point elle m’avait influencée et comment elle avait donné une dimension radicalement nouvelle à mon travail. Ce qui a commencé avec l’idée d’un livre compilant quelques patrons de robes de dentelle s’est transformé en une toute nouvelle aventure et la création de fils de laine islandais uniques en leur genre.

Aðalbjörg Jónsdóttir et moi nous sommes rencontrées pour la première fois en 2007 et à nouveau en 2008 lors d’une série d’entretiens que je faisais avec des personnes âgées. L’idée d’un livre lui étant consacré s’est très vite imposée comme une évidence alors que je découvrais son univers tricoté et les incroyables robes en dentelle qui le peuplaient.

Elle utilisait exclusivement un fil dentelle islandais appelé Eingirni produit par Gefjun, un fil et une filature islandaise tous deux longtemps disparus. Aucun autre fil islandais n’était en revanche approprié pour reproduire les robes. Cela m’a amené à créer de toute pièce un véritable fil dentelle en 100% laine d’agneau islandaise. C’était le point de départ d’une entreprise beaucoup plus importante de production durable de laines islandaises : Love Story, mais aussi Grýla, Gilitrutt et bientôt Katla. Tâche hardue s’il en faut et qui a longuement différé la publication du livre.

Aujourd’hui très proche de l’achèvement, ce livre est en revanche bien différent de ce que j’avais en tête au premier abord. Il a grandi et évolué avec moi tant comme créatrice que comme personne, où l’amitié d’Aðalbjörg, ses encouragements et sa patience ont joué un rôle important. Toutes ces années, elle en a suivi le cheminement. Je luis rendais lui rendais régulièrement visite autour d’un joyeux morceau de gâteau et d’une tasse de thé et la tenais au courant de mes progrès et désespoirs, lui montrant photographies, chartes graphiques et fichiers Excel, ainsi qu’un grand nombre d’échantillons de tricot, sans parler de tous mes essais de fils.

Nous partagions la même passion, ou «folie» comme elle l’appelait, et nous avons passé de fabuleux moments ensemble.

Bien sûr, j’aurais aimé lui montrer un livre fini d’imprimer mais elle est partie assurée que ses mailles ne seraient pas oubliées.

Bon à savoir

  • La date exacte de publication du livre n’a pas été fixée définitivement, mais je proposerai des modèles au test fin août- début septembre. J’enverrai une newsletter (vous pouvez vous inscrire en haut de cette page) et en parler sur Instagram et Facebook pour être informé(e)s.
  • Le fil Katla sera dévoilé plus tard cet hiver et je suis vraiment enthousiaste !
  • Alla est le surnom de Aðalbjörg et j’ai créé un modèle du même no inspire par les robes : le patron ici et le kit de Love Story .

Cet article est également disponible en : Anglais Islandais