Tea cozy à l’islandaise

Quoi de plus britannique qu’un “tea cozy”, une sorte de cache théière pour garder le thé bien chaud ou…glacé en été! Car la laine isole dans les deux sens!  Le cozy est tricoté non avec de la laine islandaise, mais avec de la britannique pour rester dans l’esprit. En revanche, la recette des “lummur”, de délicieuses crêpes à base de porridge, et qui accompagne le modèle, est bien islandaise, elle. Tout comme les semelles qui ont inspiré le cozy! Si vous pensez que la créatrice Hélène Magnússon a perdu la tête, lisez donc la suite!

Retour Magazine 03, Printemps 2011

pdf

Modèle Teacozy à l'islandaise (instructions)*

3 €

*voir caractéristiques techniques & info

L'histoire derrière le modèle

Hélène raconte
La recette de cuisine

“Comme toutes les créations de mon livre, Le tricot jacquard islandais ou le renouveau de la semelle tricotée islandaise, ce tea cozy ou cache-théière bien britannique, est inspiré par les vieilles semelles tricotées dans les chaussures islandaises en peau de poisson ou mouton. Il est en fait construit exactement comme une paire de semelles auxquelles il manquerait une pointe et auxquelles on aurait ajouté un petit chapeau rayé, tricoté en rond, pour cacher le couvercle. Tout au long des instructions, vous pourrez d’ailleurs lire des extraits de mon livre

Le tea cozy est tricoté serré au point mousse, comme la plupart des semelles l’étaient: une bonne quantité d’air est emprisonnée entre les mailles ce qui les rendaient plus chaudes.

les motifs de roses traditionnelles ornaient les semelles des dimanches

Le tea cozy est ainsi très isolant et gardera votre thé bien chaud ou bien glacé l’été. Il est décoré des motifs de roses traditionnelles qui ornaient les semelles des dimanches, tandis que les rayures rappellent les semelles rayées, plus communes.

bien chaud ou bien glacé l’été!

Les roses sont tricotées en jacquard islandais, à fils croisés et au point mousse: une technique que l’on ne trouve qu’en Islande et qui était en passe de se perdre.

“Aux temps des semelles, pas le moindre petit bout de laine ne pouvaient se perdre. Les restes convenaient bien pour tricoter des semelles car on pouvait utiliser même les plus courts bouts.» explique Sigurður Egilsson (né en 1892).

Dans l’esprit des vieilles semelles, que l’on tricotait avec les bouts de laine qui traînaient, et pour accompagner votre thé, voici la recette des lummur, petites crêpes islandaises.

 

 

 

La recette des "lummur"

L’ingrédient principal en est les restes de bouillie aux flocons d’avoine (rappelant le décidément bien britannique aussi porridge matinal). C’est aussi très bon avec les restes de riz au lait. C’est un conducteur de bus islandais qui lors d’un voyage m’a confié la « recette » : tu mélanges ensemble tout ce qui te tombe sous la main, m’a-t-il dit. Voici ma recette, un peu plus élaborée : mélangez ensemble environ 3 tasses de bouillie de flocons d’avoine (ou 1 tasse de flocons détrempés dans 1 tasse de lait ou d’eau pendant la nuit), 2 bonnes cuillères à soupe de farine, 1 œuf, un peu de sel, éventuellement du sucre suivant vos goûts. Je trouve ça encore meilleur avec des raisons secs. Ajoutez du lait jusqu’à ce que la pâte coule tout en restant plus épaisse qu’une pâte à crêpes. Avec une cuillère à soupe, formez des petites crêpes rondes et faites les dorer des deux côtés dans une poêle avec du beurre sur feu moyen. La recette fait environ 25 lummur.”

La créatrice

Hélène Magnússon aime insuffler une nouvelle vie aux vieilles traditions islandaises de tricot. Elle est surtout connue pour ses recherches autour du Jacquard traditionnel islandais et des semelles tricotées portées en Islande aux siècles passés. Son livre, Le tricot jacquard islandais ou le renouveau de la semelle tricotée islandaise a été traduit en trois langues. Une Française d´origine, mais une vraie tricoteuse d´Islande, Hélène a abandonné une carrière d´avocat à Paris pour la nature islandaise et fondé une famille en Islande. Elle y a travaillé comme guide de montagne pendant de nombreuses années et y a étudié le design textile et le stylisme à l´Académie des Arts d´Islande. Hélène travaille désormais comme créatrice indépendante et auteur. Son travail a été exposé dans de nombreux pays et ses modèles publiés dans plusieurs magasines et livres de tricot.

Découvrez ses autres créations ici.

 

Caractéristiques techniques & info

Le modèle

Taille: les instructions conviennent pour une théière ronde d’une contenance de 6 tasses (environ 48 cm de diamètre) mais vous pouvez ajuster les dimensions en utilisant une laine ou des aiguilles plus fines ou plus grosses.

Aiguilles et fournitures: 5 aiguilles à chaussettes à doubles pointes ou une aiguille circulaire de 5 mm ; crochet 4 mm ; bouton dans les tonalités du coloris principal d’environ 1,5 cm de diamètre.

Laine: Rowan Purelife, British Sheep Breeds Undyed, 100% British wool, pelote de 100g = 110 m: coloris # 954 Steel Grey Suffolk, #955 Shetland Moorit, # 950 Blue faced Leicester, # 951 Black Welsh, 1 pelote de chaque coloris.

Métrage total pour un cozy = environ 100 m

Gauge: 10x10 cm = 16 m x 17 rgs mousse (34 rgs) au point mousse sur aig 5 mm

Techniques utilisées: jacquard intarsia islandais, point mousse.

Modèle: Le modèle vient sous la forme d’un fichier PDF à télécharger. Nous n’envoyons pas d’instructions par la poste.

Errata: aucune erreur n'a été trouvée dans ce modèle.