Magazine 05 – Retour en Islande

Pour mon retour en Islande, j’ai rassemblé des petits bouts de vie et de tricot éparpillés çà et là. Certains vous aviez peut-être déjà aperçus au détour d’un livre ou d’un voyage de tricot. D’autres sont résolument nouveaux. Des petites choses pour faire plaisir, pour donner, pour se retrouver en famille, pour se souvenir, pour rêver de l’Islande.

Une paire de moufles traditionnelles des fjords de l’Ouest avec un béret moderne assorti. Une paire de chaussettes hautes, traditionnelles mais sexy. Une petite décoration à accrocher dans une chambre d’enfants ou sur le sapin, une broche colorée, avec un motif traditionnel de semelles de chaussures islandaises. Une petite écharpe en dentelle, légère comme une plume, tricotée avec une laine artisanale très douce. Un pull sophistiqué et féminin tricoté en marchant pendant un tricot-trek.

A ma plus grande fille, j’ai offert un pull: elle avait vraiment besoin d’un nouveau cardigan mais plutôt que de lui tricoter un énième Olga chéri, – un modèle qu’elle porte depuis l’âge de 5 ans ! – je lui ai tricoté un nouveau lopapeysa à l’image du mien. Du coup, la cadette en voulait un aussi. Et puis sa jeune cousine. Alors la poupée en a réclamé un, et la poupée de la poupée aussi! Je leur ai donc donné un pull à toutes les cinq. Voici comment la famille Brynja est née. Mais du coup, je n’ai pas eu le temps de tricoter quoi que ce soit pour mon mari!

Gleðileg jól!

Dans la famille Brynja, je demande... la mère, la fille, la soeur, la nièce, la poupée, la poupée de la poupée et... le béret!
Proverbe islandais: " Il n'y a pas de mauvais temps, il n'y a que des gens mal habillés" .