28 choses à ramener des îles Shetland

 2015-10-07 12.43.35

Comme vous le savez si vous suivez mon compte Instagram ou ma page Facebook, l’automne dernier, j’ai apssé presque 2 semaines aux îles Shetland: j’ai eu la chance d’avoir été invitée à enseigner pendant la “semaine de la laine”, Shetland Wool Week. Je suis restée quelques jours de plus pour voir un peu plus du pays avec ma fille cadettet Theodóra, qui m’a rejointe la deuxième semaine – ce voyage, seule avec sa maman, était son cadeau d’anniversaire pour ses 13 ans! A mon retour j’ai commencé à écrire un long poste de blog, et puis le temps a passé et je ne l’ai jamais posté… Mais maintenant que Shetland Wool Week 2016 a été officiellement annoncé, je me suis dit que c’était l’occasion de reprendre mes écrts et de finalement poster cet article (je l’ai aussi raccourci un peu pour ne pas vous lasser!).

Pour résumer, j’ai tout aimé des îles Shetland. Les paysages, un étrange mélange d’Islande, des îles bretonnes et de mon Calvados natal; les habitants si faciles à aborder et si généreux de leur temps, les adorables animaux (les poneys!!!!); et bien sûr tous les fantastiques créateurs, tricoteurs, enseignants, élèves, amis, fileurs, teinturiers, producteurs de laine, fermiers que j’ai rencontrés pendant Wool Week. Je suis restée bouche bée devant tous les moyens disponibles sur une île si petite et devant la diversité de l’industrie de la laine. Cela m’a fait longuement réfléchir sur la production de laine en Islande et fait voir mon travail, et en particulier mes fils Love Story et Gilitrutt, sous un tout autre angle. Cela a été une expérience très riche et nourrissante, difficile à exprimer dans un simple article de blog. Sans compter les centaines de photos que j’ai prises… Je me suis dit que j’allais donc simplement vous montrer ce que j’avais ramené dans mes bagages. Miraculeusement, tout a tenu dans le sac  Shetland Wool Week magnifiquement illustré par la talentueuse Felix aka Felicity Ford aka Knitsonik.

Et qu’y a -t-il donc dans ce sac?

LAINE

  shetl3

Pour commencer, de la laine, bien sûr! J’ai choisi essentiellement une grosseur de fil moyen, Jumper weight, qui je trouve manque en Islande et que je n’ai du coup pas souvent l’occasion d’utiliser.

1. Laine Shetland Yarn de Jamieson & Smith:

Jamieson & Smith a un énorme choix de fils à tricoter,  du plus fin au plus gros, “chuncky”. La laine est soigneusement sélectionnée à la main et différentes parties utilisées pour différents produits. La sélection se fait sur place au Shetland puis la laine est envoyée sur le continent pour être filée. C’était absolument fascinant d’écouter Oliver à Jamieson & Smith parler et démontrer leprocessus de sélection, de la laine la plus grossière à la laine la plus fine. La plus grossière a trouvé un débouché dans les moquettes et tapis, la qualité moyenne sert pour faire des couvertures tandis que la laine fine est utilisée pour les fils à tricoter. La laine extra fine quant à elle a permis de développer des fils luxueux comm la très douce Shetland heritage, un fil similaire au fil original utilisé dans le vieux tricot Fair Isle (handspun wursit) dans des tons vintage. Les fils Shetland Supreme Lace 2 ply and Supreme Lace 1 ply sont absoluent magnifiques et ont été créés avec la collaboration du Musée Shetland (Shetland Museum and Archives) spécialement pour le projet ambitieux Shetland Fine Lace Project- Je n’en ai pas ramené acr j’en ai déjà plusieurs pelotes (pour mon livre sur les robes islandaises en dentelle) mais j’étais ravie de voir leur lieu de naissance. J’ai aussi été très impressionnée par la gamme de couleurs entièrement naturelles (non teintes) disponibles. J’aimerais avoir un tel choix en Islande (la plupart des coloris “naturels” lopi sont en fait obtenus en cardant ensembme différentes laines teintées).

Mon choix s’est porté sur les fils Jumper weigh 2 ply et Shetland Heritage  et puis aussi une pelote de 2 ply Lace pour réparer la manche de mon pull Drapeau que j’ai accrochée dans une porte il y a quelques années…

EDIT 2016: et ce n’est toujours pas fait…

2015-10-01 14.07.09

2015-10-01 12.11.28
Ella et moi prenons la pause devant le mur de laines.

2. Laine Shetland de Jamieson of Shetland

Jamieson of Shetland, à l’instar de Ístex en Islande, est la seule filature dans les îles Shetland elles-mêmes, à Sandness. Ils produisent de nombreux fils à tricoter dans une incroyable gamme de couleurs mais aussi des produits finis tricotés à la machine comme des pulls ou écharpes, ainsi que des pièces tissées de magnifiques tweed (voir aussi 19 et 26). J’ai ramené de la  Spindrift And Double Knitting (jumper weight à nouveau).

2015-09-26 11.36.25 2015-09-30 14.27.33 2015-09-30 14.32.51

3. Fair isle Home grown Wirsit de Kathy Coull

Cette très petite production utilise exclusivement la laine des moutons de l’île Fair Isle, celle fameuse pour son jacquard coloré et qui a donné son nom au tricot Fair Isle. La laine est envoyée sur le continent dans une filature qui peut filer de petites quantités à la fois - seulement 20 kg au minimum. Elle est disponibe dans les coueurs naturelles du mouton, non teintées, et deux grosseurs de fil Aran et Jumper weight. J’ai ramené de la Wirsit (jumper weight),  dans toutes sauf une des couleurs naturelles, et le blanc hormis.

2015-10-03 14.11.08

4. Laine Foula

Voici un autre example d’une petite production, celle-ci utilisant uniquement la laine des moutons de race Shetland de l’île de Foula. L’île ayant été très isolée, les moutons y sont probablement les plus proches du mouton Shetland original. L’enjeu est bien plus grand que simplement créer un fil rare, il s’agit aussi de préserver les moutons en créant un commerce viable. A nouveau la laine est envoyée en Grande Bretagne dans une filature qui accepte de très petites quantités à la fois. J’ai ramené ce qui restait sur le stand: une grosse pelote de fil moyen/gros aran weight.

2015-10-03 14.44.39

5. Laine organique de Shetland

Shetland Organics est une coopérative regroupant des fermiers produisant de la laine certifiée organique, provenant exclusivement de moutons Shetland, nés et élevés aux îles Shetland. Actuellement, il y a peu de troupeaux certifiés organiques au Shetland et al rpduction rest donc assez limitée chaque année. Cette laine organique est un produit exceptionnel disponibles dans les couleurs naturelles du mouton de race Shetland. 

6. Buachaille de Kate Davies: Kate et Ella ont fait une présentation fascinante de leurs collections respectives de pulls vintage. Kate a eu la gentillesse de me donner une pelote de sa nouvelle laine Buachaille dans le joli coloris bleu  “Between weathers”. 

EDIT 2016: il faut que vous écoutiez la Chanson de Buachaille composée et interprétée par Felix aka Felicity Ford aka Knitsonik, qui a  décidément de nombreux talents comme vous pouvez le constater.

2015-09-27 20.41.54-1

7. Ceinture à tricoter: faite en cuir et bourrée avec du crin de cheval

Thea et moi avont participé à une session informelle de Maakin et Yaakin au Musée de Scalloway et appris à nous servir d’une ceinture pur tricoter dans la manière traditionnelle en Shetland.  C’est une faon astucieuse pour tricoter en rond (une moitié des mailles à la fois tour à tour) tout en pouvant facilement libérer ses mains pour vaquer à d’autres occupations (comme remuer la marmite par exemple). En gros, on tricote avec trois aiguilles: l’une des aiguilles, piquée dans la ceinture sert comme d’un troisième bras, tandis que les deux autres aigilles servent pour tricoter les mailles sur ce bras. Nous avons échangé nos livres et j’ai appris à la charmante Kathy à tricoter en boucle magique sur une aiguille circulaire!

 2015-10-03 12.05.34 2015-10-03 12.07.50

2015-10-03 11.53.46

LIVRES & MAGAZINES

 shetl2

8. Uradale yarns:

La ferme Uradale est là où j’ai séjourné, dans le millogordo cottage avec un toit en herbe, entourée de moutons: inutile de dire que je m’y suis sentie comme chez moi en Islande! C’est l’une des fermes certifiées organiques produisant de la laine (voir 5).

La plupart des petites productions de laine sont dans les couleurs naturelles des moutons, aussi j’étais contente de voir la belle laine organique de Uradale teintes dans des tons vifs. Cette toute petite production limitée était une collaboration avec les créatrices hollandaises  Anne de Haam, Marja de Haam et Hilly van der Sluis, auteurs de ce petit livre de modèles utilisant toutes les couleurs teintes et basés sur 6 motifs représentatifs de Shetland - comme le mouton, les Iris sauvages, les maisons typiques Crofthooses, l’oiseau Courlis, etc… - les iris sont efectvement al première chose que j’ai remarqué (après les moutons) lorsque j’ai conduit (à gauche!!!) depuis l’aéroport jusque Lerwick le premier soir!

2015-09-26 14.32.58-1

2015-09-26 14.50.58-1

La ferme Uradale dans le lointain

2015-09-26 13.52.31-1

La vue par la fenêtre depuis mon lit!

9. 60 North magazine est une publication quaternaire sur la vie aux îles Shetland. Le numéro 12 contient des histoires de tricot.

10. Certified organics: cete petite brochure explique ce que laine organique veut dire: voir aussi 5 et 8. De la longue conversation que j’ai eue avec Ron, de la ferme Uradale où je séjournais, j’ai retenu particuièrement que “orgnique” est plus ce qu’il ne faut pas faire: pas de substances, de ce que le mouton mange, où il paît jusqu’au processus complet de filage de la laine, tout doit être organique.

11. Shetland Textiles 800 BC to present: j’ai beaucoup de livres déjà sur le textile et le tricot Shetland knitting mais celui-ci manquat à ma collection..

12. Guide du Shetland Museum Textile Collection : une brochure informative retraçant succintement l’histoire du textile et du tricot au Shetland avec des très belles photos de pièces dans la collection du Musée. J’ai aussi eu la chance de pouvoir visiter les Archives et de voir de merveilleux tricots non exposés.

13. Shetland Fine Lace DVD: comme je n’ai pas eu el temps de suivre une classe sur place, je me suis ofert ce DVD qui raconte l’histoire de la fameuse dentelle tricotée au Shetland. J’en avais vu des extraits au Textile Museum faisant aprtie d’une extraordinaire exposition de châles en dentelle et autres accessoires dans la collection du Musée. Très éducatif et d’un intérêt particulier pour moi puisque je reprends mon travail sur mon livre sur les Robes en dentelle islandaises, mais je vous en parlerai le temps venu!

14. Vintage Shetland project: Susan Crawford travaille sur le  Vintage Shetland Project (le livre est en pré-vente ici) en collaboration avec le Shetland Museum depuis plus de trois ans. Elle nous a montré une sélection des ouvrages qui figureront dnas le livre avec leurs patrons et a distribué une petite brochure avec un nuancier de Fenella, une laine vintage qu’elle a développé spécialement dans des coloris spéciaux pour pouvoir reproduire les pulls et accessoires dans le Musée. 

15. The Fine Art of Fair isle knitting: une tricoteuse autochtone venant d’une famille connue de tricoteuses aux îles Shetland, Hazel Tindall n’a pas juste le titre de plus rapide tricoteuse du monde, elle a toujours un sourire sur les lèvres… Et si je l’ai rencontrée presque tous les jours, je n’ai pas eu la chance de suivre une classe avec elle. Qu’importe, je le ferai depuis la maison grâce à ce  DVD ou téléchargement remplis d’astuces tricot jacquard Fair isle extrêmement utiles.

16. Terror in the Arctic: une autobiographie sur la Norvège occupée pendant la Seconde guerre mondiale. L’auteur, Bjarnhild Tulloch, habite aux îles Shetland depuis 1966.

17. Wool week: ce catalogue publié pour la Wool Week contient de nombreux patrons créés par les designers locales. Théa a commencé le béret Thrift hat par Outi Kater hat en mélangeant la laine que j’avais  de tous les producteur de laine au Shetland (1, 2, 3 et 5)! Un vrai mélange Shetland!

2015-10-08 11.38.03

EDIT 2016: et voici le béret, un travail à quatre mains fini par nous deux. Nous avons joué avec les couleurs et les avons arrangées différemment pour faire apparaître le motif de plusieurs manières.

2016-03-27 12.43.55

2016-03-27 12.47.17

18. Shetland Craft trail and makers: un petit guide très utile pour visiter les artisans de Shetland par vous-mêmes.

 CHOSES

shetl1

19. Un très beau pull tricoté machine de chez Jamieson of Shetland. J’ai l’intention de le couper pour en faire un cardigan et aussi de le raccourcir, une coupe qui me sied mieux. Ce pourquoi j’ai acheté aussi une pelote de laine de même couleur que le col pour faire les bandes. (voir 2)

EDIT 2016: toujours pas fait :-(

20. Ours de Burra: ces mignons ours étaient à l’origine cousus dans de vieux pulls mais aujourd’hui aussi de reste ou erreurs de tricot-machine de Jamieson of Shetland ou des échantillons inutilisés Shetland College. Parfois quand aucun reste n’est disponible ou pur des projets spéciaux, Wendy fait tricoter des pièces par le Shetland college. Les facilités textiles du Shetland College sont absolument incroyables et j’ai été étonnée de tout ce qu’il pouvait être tricoté sur une machine sophistiquée, de la dentelle la plus fine au jacquard intarsia le plus compliqué. J’aimerais que nous ayons autant de possibilités à l’Académie des Arts d’Islande.

2015-10-04 13.29.04

21. et 22. Dans la boutique Spiders web à Lerwick on trouve un grand choix de tricots faits par des tricoteuses locales. J’ai choisi une paire de gants avec des couleurs différentes dans chaque doigt, et un bonnet pour mon beau-père, le plus petit qui soit, car il aime les porter au-dessus des oreilles.

23.  Mary Fraser recouvre des livres avec des tricots Fair Isle traditionnels, combinant ainsi l’artisanat de la reliure et du tricot.

24. Un miroir de poche recouvert de tricot Fair Isle. Il me rappelle les boutons faits par Roð en Islande, mais eux recouverts de peaux de poisson (comme les boutons que j’ai utilisé pour mon pull Gilipeysa gris).

25. Savon artisanal: il y en avait un au Millogordi cottage où je séjournais et j’aimais bien l’odeur, Crofters, aussi tout à fait adéquate vues les circonstances.

26. Magnifiques coupons de tweed tissés  par Jamieson of Shetland dans la filture de Sandness. Sacs et coussins en devenir. Dessous, une photo d’un pied de poule en train d’être tissé.

2015-09-30 14.49.15

27. Je n’ai pas ramené ce coussin en forme de maison (Crofthoose cushion)  mais  Ella Gordon me l’a envoyé quelques semaines plus tard. Elle crée ces coussins uniques sur sa machine à tricoter depuis 2012. Ella patronne cette année la Shetland Wool week et a donc dessiné le Bonnet 2016 Shetland Wool Week! J’adore comment les maisons typiques lui ont aussi inspirés son bonnet, appelé Crofthoose hat, et que vous pouvez télécharger gratuitement ici. Je suis sûre qu’il sera aussi populaire que le Baa-ble hat de Donna Smith l’année dernière.

2015-12-02 15.49.11-1

image_medium2

28. En Islande, nous avons du requin pourri et des testicules de moutons mais au Shetland ils ont du Caca de macareux et des crottes de mouton au chocolat…

2015-10-08 10.42.35

J’espère que ce long article vous aura donné envie d’aller aux îles Shetland. Si vous ne pouvez pas aller à la Shetland Wool Week cette année, il y a des voyages spécial textiles (Textile tours) organisés toute l’année.

Commentaires

  1. Superbe!!!, ça donne envie d’y aller et de découvrir d’autres techniques, vu que je deviens assez bonne en tricot islandais depuis notre retour du pays des elfes, j’ai terminé 3 jacquards et le gilet skautbuningur en bleu jean et gris moyen, une merveille mais aussi une belle prouesse technique. Et maintenant je termine halldora avec la love story purple. Votre livre est un petit trésor où se mêlent culture islandaise et tricot. Merci pour tous ces bons plans et pour l’enthousiasme communiqué.

Poster votre commentaire